CNRS

Rechercher



GABOREAU Werner

Doctorant [2019] (études iraniennes)
Contact

Thèse en co-direction

 
Directrice : Dr. Maria Szuppe (CNRS, FRE2018 Mondes iranien et indien)
Co-directeur : Dr. Bernard Heyberger (EPHE/EHESS)

École doctorale : ED 625 Mondes Anglophones, Germanophones, Indiens, Iraniens et Études Européennes (MAGIIE)

 
Contrat doctoral : Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 (2019-2022)

 
Titre de la thèse : Construire le monde, entre Ispahan et Paris : d’une histoire de la rencontre à la construction du savoir entre l’Iran safavide et la France (XVIIe siècle)
 

Champs de recherche : Histoire moderne ; histoire méditerranéenne ; histoire safavide ; relations entre la France et l’Iran safavide

Résumé de thèse

Résume
Cette étude porte sur une rencontre Orient-Occident durant la période moderne, en s’inscrivant dans l’histoire des mentalités et de la construction du savoir. Elle restituera la rencontre au XVIIe s. entre l’Iran safavide (1501-1722) et la France, et interrogera l’historicité et la scientificité à l’œuvre dans ces sociétés. Elle s’attachera à comprendre le rôle des réseaux des missionnaires français dans le processus d’acquisition, de constitution et de transmission du savoir occidental sur l’Iran au moment où s’intensifie l’activité missionnaire du Saint-Siège. Aussi, la question des réactions des milieux de cour et des érudits à la rencontre, permettra également de focaliser le regard sur le vécu iranien face à cette présence étrangère nouvelle. Cette recherche réciproque de connaissance invite à interroger les motifs et les finalités portés par les acteurs de cette rencontre « en miroir ».
L’étude utilisera les sources « à parts égales » prenant en compte les points de vue européen et safavide. Ce corpus multilingue (français, persan, italien) comprend chroniques, récits, rapports, manuels de langue et correspondances diplomatiques.
Le projet mettra en avant deux aspects encore peu étudiés de la première modernité : l’érudition orientaliste liée à l’aire iranienne ainsi que l’histoire de mentalités préscientifiques en France et en Iran au XVII s. Par le prisme de l’histoire connectée, il s’agira d’apporter un éclairage sur l’aspect immatériel du contact Orient-Occident.

Mots clés : Iran, Safavides, France, première modernité, islam chiite, rencontre, savoirs, orientalisme, Saint-Siège, missions chrétiennes, histoire connectée, histoire des mentalités.

Titres et parcours scientifiques

Cursus universitaire

  • Doctorant en langue et civilisations orientales, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 (depuis 2019).
  • Master en Sciences sociales des religions et des sociétés (2018), École pratique des hautes études (EPHE).
  • Licence d’histoire (2016), Université de Lyon.

Missions de terrain

  • 20 janvier – 15 mars 2019 : séjour de recherches documentaires à Téhéran.

 

mis à jour le