CNRS

Rechercher



DE BRUX Hélène

Doctorante [2018] (études indiennes)
Contact

Co-directeur de thèse : Vincent Eltschinger, EPHE, Mondes iranien et indien
Co-directrice de thèse : Jowita Kramer, Institut für Indologie und Tibetologie, LMU

École doctorale : ED 472 (EPHE)
Financement : Bourse doctorale de la DAAD (Allemagne)

Titre de thèse : Les aspects narratifs de la conversion dans le bouddhisme indien ancien : une approche typologique

Thèse en co-tutelle entre l’École pratique des Hautes Études et l’Université Ludwig-Maximilian de Munich

 

Résumé du projet de thèse

Ce travail de recherche tend à examiner le concept de conversion dans le bouddhisme indien ancien et, plus encore, à déterminer la légitimité d’une telle notion dans ce contexte. En effet, si le processus d’entrée dans la communauté bouddhique est généralement évoqué par la formule de « prise de refuge », et si de nombreux épisodes de la vie du Buddha relatent la « conversion » de célèbres personnages, ce concept rassemble en réalité une terminologie (sanskrite et pālie) multiple qu’il conviendra de répertorier et d’analyser. Il s’agira également d’établir une typologie des récits de conversion à partir de différents angles d’analyse – rôles et intentions des protagonistes, moyens et contextes de la conversion –, afin de distinguer les schémas narratifs qui s’en dégagent et ce qu’ils traduisent du processus d’entrée dans le bouddhisme. A partir des traditions textuelles Theravādin et Sarvāstivādin principalement, un double corpus narratif sera étudié, faisant intervenir contenus prescriptifs et récits, issus respectivement des littératures de sūtras et de Vinaya. Cette question de la conversion interrogera également des problématiques plus larges, comme l’exclusivité religieuse et le sentiment d’appartenance, ou encore la nature de la foi bouddhique. In fine, ce travail cherchera non seulement à éclairer les différents niveaux et modes de conversion, mais aussi à déterminer si ceux-ci partagent un dénominateur commun, signifiant alors qu’il existerait bel et bien un concept homogène de conversion dans le bouddhisme indien ancien.

Mots-clés : Bouddhisme, conversion, philologie.

Titres et parcours scientifiques

Cursus universitaire

  • Doctorante en Etudes bouddhiques (depuis 2018) à la Ludwig-Maximilians-Universität, Munich, et l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris (cotutelle de thèse), sous la direction de Mme Jowita Kramer (LMU) et de Mr Vincent Eltschinger (EPHE).
  • Master en Etudes asiatiques à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris (2015-2017), sous la direction de Mr Vincent Eltschinger. Titre du mémoire : Le « miracle » bouddhique, entre apologétique et prosélytisme : le cas du Saṅghabhedavastu du Vinaya des Mūlasarvāstivādin.
  • Diplôme de Premier Cycle de l’Ecole du Louvre, Paris (2012-2015). Histoire de l’art avec spécialisation en Arts et archéologie de l’Inde et des pays indianisés de l’Asie.

Compétences linguistiques

  • Français : langue maternelle
  • Anglais : très bon niveau
  • Allemand : bon niveau (résidence en Allemagne)
  • Espagnol : niveau scolaire
  • Français : langue maternelle
  • Anglais : très bon niveau
  • Allemand : bon niveau (résidence en Allemagne)
  • Espagnol : niveau scolaire
  • Persan : niveau scolaire (cours de licence de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Paris, 2015-2017)
  • Sanskrit : très bon niveau (étudié depuis 2015)
  • Pāli : très bon niveau (étudié depuis 2016)
  • Gāndhārī : bon niveau (étudiée depuis 2018)
  • Tibétain classique : notions (étudié depuis 2018)
Communications
  • "The Dhūma episode of the Avadānaśataka : the case of an actorless miracle in Buddhism", 10th International Indology Graduate Research Symposium (IIGRS), SOAS, Londres, 28-29 septembre 2018.
  • "The three pāṭihāriyas : how to reconcile superhuman powers and Buddhist miracles", Third International Pāli Studies Week, Université Paris-Sorbonne, Paris, 11-14 juin 2018.

 

mis à jour le