CNRS

Rechercher



DAVRINCHE Anne

Docteur : 2017
annedavrinche@orange.fr

Directeur de thèse : Vincent Lefèvre
Ecole doctorale : ED 268, Université Sorbonne Nouvelle

Titre de thèse : Etude architecturale et iconographique des édifices religieux de la ville de Senji, Tamil Nadu, et de sa région.

Financement : 2011 : Bourse « Aires Culturelles » de l’Université Paris III Sorbonne-Nouvelle ; 2011 : Bourse de la Fondation Jeunesse Internationale Pierre Ledoux.

Champs de recherche : Histoire de l’art ; conservation restauration du patrimoine culturel ; histoire des religions ; Epigraphie tamoule.

Date de soutenance : le 28 Juin 2017

Résumé de thèse

La ville de Senji (Gingee) se trouve dans l’Etat du Tamil Nadu, à soixante kilomètres au nord de Pondichéry, sur la route qui mène à Tiruvannamalai. Célèbre pour son Fort, une impressionnante structure défensive au cœur d’un paysage de hautes collines granitiques réputées imprenables, elle possède une place importante dans l’Histoire de l’Inde du Sud car elle fut le siège de nombreuses batailles décisives, de par sa position stratégique naturelle. Le développement du Fort de Senji est initié au XIVe siècle lorsque l’Empire de Vijayanagara, en pleine expansion, et ayant pour but de repousser la menace musulmane dans cette partie du sous-continent, envoie des gouverneurs, les Nayaka, administrer les provinces, trop éloignées du pouvoir central.
Si les dispositifs militaires connaissent une innovation constante, la ville de Senji et sa région proche possèdent également des exemples d’architectures religieuses qui témoignent des occupations successives de la place forte et de ses environs. Il résulte de l’étude du plus grand temple du Fort, Le Venkataramana, que l’on a affaire à un style architectural propre s’adaptant au caractère majoritairement militaire du lieu. L’iconographie développe des thèmes spécifiques aux courants sectaires du sud de l’Inde. L’architecture de temples de Senji semble représenter une facette particulière de l’art de cette région, et une étude globale des complexes permettrait d’en définir précisément les caractéristiques. Elle contribuerait à s’interroger sur la relation entre l’œuvre et le commanditaire, l’impact du contexte sur les constructions religieuses, et faire ainsi découvrir un aspect encore inconnu de l’architecture de cette région.

Titres et parcours scientifiques

Cursus universitaire

  • 2008 : Diplôme de Premier Cycle de l’Ecole du Louvre. Spécialité : Art et Archéologie de l’Inde et des Pays Indianisés de l’Asie.
  • 2009 : Diplôme de Master I « Muséologie » de l’Ecole du Louvre. Mémoire d’étude sous la direction de V. Lefèvre : Les miniatures indiennes de la Bibliothèque Nationale de France, histoire et composition des collections.
  • 2010 : Diplôme de Master II « Recherche » de l’Ecole du Louvre. Mémoire de recherche sous la direction de V. Lefèvre : Le temple de Venkataramana de Senji, (Tamil Nadu). Etude architecturale et iconographique.
  • 2011 : Inscription en Doctorat sous la direction de V. Lefèvre (cf. projet de thèse) Université Paris III Sorbonne-Nouvelle.
  • 2011 : Licence d’Etudes Indiennes (Sanskrit) Université Paris III Sorbonne-Nouvelle.

Missions de Terrain

  • Février-avril 2010 : étude du temple de Venkataramana à Senji (Gingee) au Tamil Nadu dans le cadre du Master II.
  • Aout-novembre 2011 : étude des édifices religieux de Senji (Gingee), Melaccheri, Singavaram, Tamil Nadu.

 

mis à jour le