CNRS

Rechercher



DORNIER-VIAVANT Anaïs

Doctorante [2017] (études indiennes)
Contact

Directrice de thèse : Isabelle Ratié, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, Mondes iranien et indien
Co-direction : Vincent Eltschinger, EPHE, Mondes iranien et indien
Ecole doctorale : ED 268, Université Sorbonne Nouvelle
Financement : Contrat doctoral Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 (2017)

Titre de thèse : Le rêve dans la querelle philosophique indienne sur le statut ontologique de l’univers phénoménal.
 

 

Résumé de la thèse

Si certains mouvements religieux indiens se méfient du rêve au motif qu’il nous éloigne du réel, beaucoup lui prêtent un rôle sotériologique déterminant : tout rêveur s’éveillant doit faire retour sur son expérience onirique et admettre que ce dont il a rêvé n’était pas tel qu’il croyait en faire l’expérience. Le philosophe bouddhiste Vasubandhu (4e-5e s.) s’est ainsi efforcé de démontrer que l’univers n’existe pas hors de la conscience en mettant en question la distinction que nous faisons d’ordinaire entre rêve et veille. Après avoir considéré, dans mon mémoire de master, la position ambivalente du philosophe hindou Śaṅkara (8e s.) face à cette mise en question, et après avoir montré que ses arguments critiques sont en fait empruntés à d’autres courants brahmaniques, je souhaite faire l’histoire de l’argument du rêve dans les milieux bouddhiques et comprendre comment les critiques adressées à cet argument par divers mouvements brahmaniques ont contribué à son évolution. La position des philosophes śivaïtes non dualistes Utpaladeva (10e s.) et Abhinavagupta (10e-11e s.), qui substituent à l’idée bouddhique selon laquelle le monde perçu serait pareil au monde rêvé celle d’une conscience unique qui crée l’univers en l’imaginant, à la manière de certains yogins réputés capables de créer par leur seule volonté et sans cause matérielle des villes entières, occupera également mon étude, que je souhaite nourrie de traductions précises des textes originaux sanskrits.

Titres et parcours scientifique

Cursus universitaire
- Doctorante en Études indiennes à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, sous la co-direction de Mme Isabelle RATIÉ (Paris 3) et de M. Vincent Eltschinger (EPHE).
- Master d’Études indiennes à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (2015-2017). Intitulé du mémoire : La critique śaṅkarienne de l’argument bouddhique idéaliste du rêve et ses sources, sous la direction de Mme Isabelle RATIÉ.
- Licence d’Études indiennes à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (2014-2015).
- Admissibilités aux concours de l’Agrégation externe de philosophie et au concours du CAPES externe de philosophie (2015).
- Master de Philosophie contemporaine à l’Université Panthéon Sorbonne – Paris 1, sous la direction de Renaud BARBARAS (2013-2015).
- Pré-requis d’Études indiennes à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (2013-2014).
- Maîtrise de Philosophie contemporaine à l’Université Panthéon Sorbonne – Paris 1, sous la direction de Bruno HAAS (2012-2013).
- Licence de Philosophie à l’Université Panthéon Sorbonne- Paris 1 (2011-2012).
- Hypokhâgne et Khâgne (CPGE AL) au lycée Gabriel Guist’Hau de Nantes (2009-2011). Sous-admissibilité au concours de l’ENS Lyon.

Langues
- Français : langue maternelle.
- Anglais : lu, parlé, écrit.
- Sanskrit : niveau recherche (étudié depuis septembre 2013).
- Allemand : lu, notions à l’oral et à l’écrit.
- Espagnol : lu, notions à l’oral et à l’écrit.
- Latin : étudié en hypokhâgne et khâgne.
- Grec ancien : niveau avancé.

 

mis à jour le